Anna Kruzynski

Militantisme

Mon parcours militant a commencé, comme c’est le cas pour bon nombre d’entre nous, dans le mouvement étudiant – à ce moment-là je croyais encore qu’en réformant le système capitaliste et en se concertant avec les autorités publiques, on pouvait créer un monde meilleur, un monde juste. J’ai participé à maintes instances de concertation au sein de l’Université, mais aussi avec des politiques du gouvernement de l’époque. J’ai organisé des panels et des sessions d’informations pour informer les autorités des revendications étudiantes, de notre vision pour un système d’éducation gratuit et accessible. En parallèle, je m’impliquais dans des groupes communautaires de mon quartier – Pointe-Saint-Charles – j’ai beaucoup appris sur les dynamiques de transformation sociale en siégeant sur des conseils d’administrations de groupes communautaires – dont notamment à la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles et aux Archives populaires.

C’est à partir de 1997-1998 que j’ai eu l’occasion de participer à des actions directes qui se voulait plus révolutionnaires. Je me suis retrouvée dans un groupe d’affinités anticapitaliste pour l’action de blocus du Complexe G à Québec en 1997. Par la suite, j’ai été impliquée dans l’organisation de l’occupation du Conseil du patronat du Québec en 1998; on revendiquait, entre autres, l’arrêt des négociations sur l’Accord multilatéral sur les investissements – l’AMI. L’Opération salAMI, le blocus de la Conférence de Montréal, en mai 1998, aussi contre l’AMI, a été un tournant important dans mon cheminement militant. Ces actions directes confrontationnelles – ainsi que tout le processus d’apprentissage qui les accompagnaient - m’ont amenées à peaufiner mon analyse – le capitalisme, conjugué au patriarcat, au colonialisme, à l’impérialisme, n’était pas réformable… et l’action directe avait beaucoup plus de sens pour moi que les actions symboliques des courants dominants…

Par la suite, j’ai été impliquée dans le comité femmes salAMI, qui s’est transformé en Némésis, un collectif autonome de féministes radicales. Nous avons participé, entre autres, aux mobilisations féministes contre la Zone de libre échange des Amériques en 2001 à Québec. En 2005, j'ai commencé à militer dans un collectif anarchiste qui s’appelle la Pointe libertaire. C’est un collectif composé de résidentes et résidents de Pointe –Saint-Charles qui travaillent vers l’autogestion de notre quartier. Nous agissons principalement sur des enjeux d’aménagement urbain – contre la gentrification et pour l’amélioration des conditions de vie dans notre quartier. En 2007, je me suis impliquée aussi au Centre social autogéré, initiative de quartier qui vise à occuper un bâtiment vacant pour y installer un centre culturel, social et politique basé sur des principes anti-capitalistes et anti-autoritaires.

Après une pause forcée due à un épuisement professionnel, militant et personnel qui a duré près de 3 ans, je recommence à m'impliquer tranquillement pas vite, dont notamment au sein de l'école de ma fille. Je trouve un plaisir à travailler avec mes voisin.es à la construction d'une école alternative axée sur la nature, à l'expérimentation d'une forme de démocratie directe inusitée dans le milieu scolaire et à me mobiliser auprès des enseignantes contre l'austérité et pour de meilleures conditions de travail pour toutes et tous

SERVICES AUX COLLECTIVITÉS

Formations développées et animées pour la collectivité

Animatrice, Les actions dérangeantes, atelier qui sera offert au Congrès de la Fédération Autonome de l’enseignement sur le renouveau syndical, Saint-Alexis-des-Monts, octobre 2015.

Animatrice, Analyse sociale et campagnes stratégiques, atelier offert au Colloque sur l’éducation populaire autonome, MÉPAQ, Montréal, avril 2012.

Animatrice, Analyse sociale et campagnes stratégiques, atelier organisé par l’Association des groupes en éducation populaire autonome (AGÉPA) pour les intervenant.es et membres des CA de la région du Centre du Québec, Victoriaville, décembre 2011.

Animatrice, Il est temps de se mettre en mode dérangeant! Pistes de stratégies d’action gagnantes. Atelier animé lors du Colloque « Ensemble Autrement », Collectif pour un Québec sans pauvreté, septembre 2010.

Animatrice, Envie d’être tannante? Sommes-nous mûre pour l’action directe? Atelier animé lors du Congrès annuel du Réseau des Centres de femmes du Québec, Chicoutimi, Québec, juin 2010.

Conception de la formation avec Anne-Marie de la Sablonnière, Les multiples formes d’actions possibles, Atelier animé lors de la rencontre du Coordination québécoise de la Marche mondiale des femmes, Montréal, avril 2010.

Co-animatrice avec Marco Silvestro, Les ABC de l’anarchisme. Atelier co-animé au Salon du livre anarchiste de Montréal, mai 2006, 2007, 2008 et 2010.

Présentations et représentations sur invitation

Participante à un panel (avec Pierre Mouterde, Christian Brouillard, Véronique Hamel et Marcos Anceliovici), Vers une politique postcapitaliste : se réappropier l’économie, Socialistes et libertaires : Pour un multilogue, Université populaire, organisée par les Nouveaux Cahiers du Socialisme, Montréal, août 2015.

Participante à un panel d’ouverture (avec Pascal Brunet et Michelle Hartman), Grève étudiante: contexte, Reflectivism: Cultures of Resistance, les 7 Castors, Montréal, mai 2012.

Co-animatrice avec Sandra Jeppesen, Process and Political Culture : Anarchism in Montreal. Workshop organized by PM Press, held at the Bay Area Anarchist Bookfair, avril 2012.

Participante à un panel (avec Pierre Valois), Nouvelles formes de militantismes, les forces vives et la place des jeunes, Midi-discussion Sud-Ouest sur les nouvelles formes de militantisme et la relève communautaire, Montréal, janvier 2012.

Participante à un panel (avec Jaggi Singh et Lex Gill), CSU speakers’ series – Activism and Research in Turbulent Times, Université Concordia, Montréal, octobre 2011.

Participante à un panel (avec Alexa Conradi, François Saillant et Tania Hallé), L’anarchisme de quartier : un regard sur l’expérience de la Pointe libertaire. Panel organisé par le POPIR dans le cadre d’une série d’activités intitulée L’automne sera chaud - face aux attaques contre notre quartier, il faut s'organiser, Montréal, septembre 2010.

Participante à un panel d’ouverture, Perspectives anarchistes sur la crise économique, « Grande conférence sur les crises et résistances », Forum social québécois, Montréal, octobre 2009.

Participante à un panel, Le cul de sac du partenariat avec l’État. Panel « Le défi du communautaire : entre vision et subvention », Hoodstock, Montréal-Nord, août 2009.

Séminaires et activités de transfert de connaissances organisées par mes groupes de recherche

Présentations et discussions lors des lancements de Nous sommes ingouvernables : les anarchistes au Québec aujourd’hui, au Bar-Coop L’Agitée, Québec, le 19 mars 2013 et à la Tour à Bière, Chicoutimi, le 11 avril 2013.

Collectif de recherche sur l’autonomie collective (CRAC):
• tournée des groupes communautaires et féministes du Québec, pour offrir deux ateliers issus des recherches du CRAC : Antiautoritaires 101 : valeurs, visions et actions et Pratiques contre les oppressions : ce que les antiautoritaires proposent. A ce jour, les régions suivantes ont reçu la formation : Montréal, Québec, Saguenay, Beloeil et Laval
• avec Relais-femmes, organisation d’un atelier pilote avec les intervenant.es travaillant à la Maison Parent-Roback, Anti-autoritaires, féministes et anti-oppression : l’intersectionalité en pratique!, septembre 2011.
• Queers et féminsimes : un dialogue, atelier de validation des résultats de recherche du CRAC, mai 2011.
• Fin de semaine de validation des résultats de recherche du CRAC, 60 participant.es, 3 ateliers (Anti-autoritaires au Québec : uni.es par une culture politique; Vision du changement social : l’anarchisme en tant que processus; Intersectionnalité, anti-oppression et front lines struggle), février 2011.
• avec le Centre de formation populaire, organisation et animation d’un atelier pilote intitulé Anti-autoritaires 101: valeurs, visions et actions dans l'activisme du Québec contemporain, février 2011.
• avec Filles d’Action, Féminisme et militantisme queer radical, octobre 2010.
• avec le Centre de formation populaire, En 2010 pourquoi travaille-t-on dans un organisme communautaire, Bar Populaire, mars 2010.
• Soirée de discussion sur l’autonomie collective et Lancement de monographie, dans le cadre du Festival de l’anarchie, Cagibi, mai 2010.
• Atelier sur le féminisme et le queer radical au Réseau des lesbiennes du Québec, 2009
• Kiosque et animation sur le féminisme et le queer radical, Backoff, 2009
• Kiosque et présentation sur le CRAC, Journée Carrières féministes, UQAM, 2009
• Présentations annuelles de nos résultats dans des cours de sociologie et travail social à l’UQAM, 2007 à 2010
• Lancement de la monographie d’Ainsi Squattent-elles, Bar Populaire, septembre 2009.
• Anarchisme et organisation, Nuit de la philo, UQAM, mars 2007 et 2009
• Tenue de kiosque au Salon du livre anarchiste, 2008, 2009 et 2010

© 2008 Anna Kruzynski :